i!ii

Notre site Web améliore l’expérience des utilisateurs grâce à des témoins. En utilisant notre site Web, vous en acceptez les conditions d’utilisation. Pour désactiver les témoins, passez aux réglages de votre navigateur. Des renseignements supplémentaires figurent dans notre politique de confidentialité.

Retour à la navigation
Superposition

Vous avez plus de 50 ans? Comment l’exercice peut ajouter des années de qualité à votre vie

Parlons franchement : entamer une nouvelle routine d’entraînement, peu importe l’âge, peut être intimidant. Toutefois, comme l’entraînement Orangetheory a été créé pour tous les âges et tous les niveaux, rassurez-vous et dites-vous qu’il n’est jamais trop tard pour profiter des avantages antivieillissement offerts par cet entraînement fondé sur la science.

Par Leslie Barker

Voici un fait : Selon les Centers for Disease Control and Prevention, moins de 25 % des Américains de plus de 50 ans font régulièrement de l’exercice. 


Pourquoi?


Peut-être qu’ils pensent être trop vieux. 

Peut-être que les salles d’entraînement les intimident. 

Peut-être qu’ils ne voient personne de semblable à eux dans leurs cours.


Quelle que soit la raison, pensez à ceci : si Ellen Latham avait rangé son équipement d’entraînement à son 50e anniversaire, presque un million de personnes ne seraient pas aussi en forme qu’elles le sont aujourd’hui. 


En effet, Ellen, la fondatrice d’Orangetheory Fitness (dont le nombre de membres se rapproche des sept chiffres), a créé l’entreprise au début de sa cinquantaine. Elle est maintenant dans la soixantaine et continue de participer aux séances trois fois par semaine en plus de travailler étroitement avec l’équipe d’experts concevant chaque entraînement.


Pensons à la force fonctionnelle, qui peut être augmentée à l’aide de poids libres. Cet entraînement permet de transporter votre épicerie ou vos petits-enfants. Le tapis roulant a été intégré au programme pour augmenter l’endurance et les rameurs, souvent ridiculisés, sont idéaux pour travailler la force abdominale. Tout exercice comprend des options permettant aux membres de l’adapter à leurs capacités.


Il existe une multitude d’autres raisons pour lesquelles l’exercice est essentiel à un vieillissement sain, y compris celles-ci, qui ont été compilées par l’American Heart Association : 

  • Il contribue à prévenir la perte osseuse.
  • Il contribue à diminuer la pression artérielle.
  • Il réduit les risques de maladies cardiaques, de diabètes et de cancers.
  • Il augmente la force musculaire, l’équilibre et la confiance.

Plusieurs études et des milliers de lettres de baby-boomers d’Orangetheory reconnaissants prouvent le bien-fondé de la mission d’Ellen, qui est de faire en sorte que tous puissent faire de l’exercice. Quoi de mieux qu’une activité scientifiquement reconnue pour améliorer votre flexibilité, votre attitude, votre force et votre vie? 


« En tant que personne dans la soixantaine, et après avoir entendu les témoignages de plusieurs membres dans la cinquantaine et dans la soixantaine, je suis enthousiasmée par les effets antivieillissement de cette science », affirme Ellen.


À Phoenix, Holly Holland, entraîneuse Orangetheory, vient elle-même d’avoir 50 ans. Selon elle, ce qui a tendance à décourager les gens de son âge à suivre des séances, c’est la peur.


« Ils sont intimidés et ils craignent de trop se faire remarquer s’ils ne font pas les choses correctement », explique-t-elle. 


« Or, il n’y a pas de mauvaise réponse. Il n’est pas trop tard pour commencer, car les membres sont de tous les niveaux. S’il y a une chose que je veux que les gens retiennent, c’est que n’importe qui peut le faire. Nous nous arrangeons pour que cela fonctionne. Vous avez une salle pleine de personnes prêtes à vous aider. »


Ancienne combattante de la Force aérienne des États-Unis, Leslie Bryant est allée chez Orangetheory après que son psychologue lui ait suggéré de le faire pour aider sa dépression. Les séances l’ont aidée à progresser dans sa guérison en plus d’augmenter sa confiance et d’améliorer sa forme physique. 

« Les entraîneurs travaillent vraiment avec vous », confirme la membre d’Orangetheory Houston de 58 ans. « J’ai deux mauvais genoux et deux hernies discales. Je suis donc considérée comme étant invalide à 40 % et ils modifient tous mes entraînements pour que je ne me blesse pas. »


Grant Johnson, un membre de 60 ans à Mission Viejo, en Californie, est heureux qu’Orangetheory améliore son endurance, ce qui lui permet de mieux jouer au tennis.


« Écoutez », explique-t-il. « Vous pouvez vous mettre en forme à 15 ans, à 50 ans ou même à 75 ans. Je n’ai jamais été en mauvaise forme, mais grâce à Orangetheory, je suis plus rapide. Je peux générer plus de puissance quand je joue. »


Puis, il y a Mike Chaplick, un membre de Glendale-Thunderbird, à Phoenix, qui est né en 1940 (faites le calcul). Quand il a fait ses débuts chez Orangetheory il y a un mois (sous les encouragements de sa petite-fille), sa vitesse au tapis roulant était de 2,6 kilomètres (1,6 mile) à l’heure. Il a depuis accéléré pour atteindre 3,7 kilomètres (2,3 miles). « Il ne tient même pas la barre », témoigne Holly.


Il a également participé à l’événement trimestriel « Orange Everest » du studio, lors duquel l’angle d’inclinaison du tapis roulant est augmenté de 1 % chaque minute jusqu’à ce qu’il atteigne 15 %, puis il diminue par tranches de 1 % jusqu’à ce qu’il retourne à 1 %. 


Pendant que le nombre de membres ayant plus de 50 ans augmente, la quantité d’entraîneurs appartenant à cette catégorie fait de même. À l’approche de son anniversaire, Holly s’est mise à vérifier combien d’autres cinquantenaires se trouvaient dans le réseau. À son dernier décompte, elle en avait déniché 60.


« Nous ne nous doutions pas qu’il y en avait autant de notre âge », relate-t-elle.


Pour Ellen, cette découverte est encourageante. 


« Les entraîneurs de 50 ans et plus mettent leur expérience et leur maturité à contribution », déclare-t-elle. « Ils sont également des exemples parfaits de ce qui est possible à tout âge. »


Jeri McCormick, entraîneuse au studio de Birmingham, au Michigan, aura 54 ans le 7 octobre.


« Certes, avoir une belle allure est un motivateur fréquent, mais le bien-être et la qualité de vie sont ce qui rend l’entraînement physique aussi important alors que nous prenons de l’âge », précise-t-elle. « Plus nous bougeons, plus nous avons de l’énergie pour bouger. »


Holly offre ce rappel aux membres de tous les âges : « Il n’est jamais trop tard pour s’y mettre. La personne que vous serez dans plusieurs années vous en sera reconnaissante. »